Ce que je pense de Maroc Web Awards #mwa7

Maroc Web AwardsMaroc Web Awards est un évènement qui se tient chaque année et qui a pour but de récompenser le meilleur du web au Maroc. Le concept était différent au début et ça s’appelait Maroc Blog Awards, ça permis de rassembler les rares bloggeurs marocains de l’époque (blogoma), après avec l’émergence des réseaux sociaux le concept fut altéré pour encapsuler différentes communautés web tel que Instagram, Facebook, Twitter, Youtube etc.. il fallait bien un évènement qui donne une meilleure visibilité et qui encourage les acteurs du web dans ce bled :)

MWA Aujourd’hui

L’événement nous prouve chaque année que nous avons un web diversifié et riche, seulement il a été largement critiqué sur les réseaux sociaux surtout par les internautes n’ayant pas pu avoir leur invitation. Pour un événement qui en est déjà à 7ème édition je pense que c’est normal que les invitations s’épuisent en quelques minutes; Rassembler 1500 personnes dans une cérémonie est certes une tâche difficile surtout lorsqu’on sait que Synergie Media fait un effort énorme pour offrir chaque année plus de places gratuitement et améliorer les critères de sélection, il n’est pas facile d’avoir des nominés assez représentatifs de la communauté web marocaine.

Boycotter n’est pas la solution

Maroc Blog Awards (2009) - Crédit photo : Wahid Tijani

Maroc Blog Awards (2009) – Crédit photo : Wahid Tijani

Une bonne partie des anciens de la blogosphère au Maroc a boycotté l’événement, chacun pour ses raisons mais c’est surtout à cause de la qualité des nominations et de l’horreur de voir les mêmes visages et un public de moins en moins respectueux envers l’événement. Le changement des règles de la compétition oblige les nominés à se proposer eux même ce qui a découragé beaucoup de profiles intéressants ou hésitants. Avec tous mes respects pour les nominés de la 7ème édition, je passe la grande majorité de mon temps sur internet et il y’a beaucoup de finalistes que je n’ai jamais connus. Après tout il faut être réaliste et admettre que c’est ce que le web marocain offre pour l’instant et qu’il faut tout juste ajuster et maitriser le processus de nomination afin d’avoir une meilleure représentative.

Personnellement je ne suis pas pour le boycott car depuis la première édition les organisateurs étaient – et sont toujours – ouverts au débat, et invitaient constamment la communauté à donner son feedback pour améliorer l’organisation et le concept.

Qu’est ce qu’il faut changer?

Il faut d’abord une communauté mature avec un minimum de reconnaissance et de respect. Je partage avec vous quelques points qui, à mon humble avis, peuvent améliorer la qualité de nominations et créer plus d’interactivité :

Le règlement

Obliger les nominés à se proposer eux même est une mauvaise idée parce-que la majorité des profiles à fort potentiel sont souvent cachés quelques part dans l’attente d’un feedback positif + beaucoup d’encouragements. La formule actuelle ne semble pas équitable car au final ce sont les internautes qui apprécient des profiles. Il suffit par la suite, en fonction des nombres de nominations, de confirmer avec les concernés, un taux de nomination élevé peut donner envie aux profiles hésitants de participer.

Les nominés :

Accepter la nomination des figures publiques et des stars reconnus n’est pas non plus une bonne idée, ça peut être poliment remplacé par un titre d’honneur

Le déroulement de la cérémonie :

Ne pas réduire l’événement en une seule soirée et cérémonie, créer des tables rondes et inviter les nominés à raconter leurs retours d’expériences pour inspirer le public, cette interaction peut permettre de réduire les fausses candidatures et responsabiliser les futurs nominés des Maroc Web Awards

Le sponsor :

Dans ses débuts Maroc Blog Awards a été sponsorisé par Blogger (Google) ce qui a permis de fidéliser rapidement beaucoup de bloggeur de la websphère marocaine et a donné beaucoup de crédibilité à l’événement, malheureusement aujourd’hui l’événement avec tous les efforts de l’équipe organisatrice demeure constamment pénalisé par le regard subjectif qu’a la majorité des internautes de Maroc Telecom qui depuis la 3ème édition est devenu sponsor officiel de l’événement.

Pour conclure

Je ne vous cache pas que c’est grâce à Maroc Web Awards que j’ai pu connaitre beaucoup de personnes intéressantes de la communauté du web marocain, si on ne compte pas la Tunisie, le Maroc a l’une des meilleurs communautés internet du Maghreb, des évènements tel que Maroc Web Awards et GeekFtour contribuent amplement à créer de l’interactivité et offrir ce genre de rencontres entre les passionnés du Web au Maroc, ce sont des initiatives à encourager et soutenir. Je dis Bravo et beaucoup de courage à Synergie Media pour les futures éditions!

Maroc: Trois évenements autour de l’Ethical Hacking à ne pas rater!

Si vous êtes un passionné de la sécurité informatique et de l’Ethical Hacking, voici 3 événements à ne pas rater! une opportunité pour rencontrer d’autres fou-furieux de la sécurité ainsi que des professionnels du métier.
Deux compétitions pour mesurer vos talents et vos compétences et gagner des prix, et aussi une conférence autour de « la cybercriminalité et la confiance numérique au maroc »

Rabat : MCSC – Moroccan Cyber Security Challange

La deuxième édition des Moroccan Cyber Security Challenge est prévue pour le 11 et 12 mai 2012 à l’ENSIAS de Rabat, l’événement s’étalera sur 2 jours, le premier pour les conférences et accueil des participant, et le deuxième pour les challenges et remise des prix, après le succès de la première édition, le club organisateur (INSECLUB) vous réserve plusieurs surprises, des conférenciers à l’échelle international issus des acteurs majeurs dans le domaine de la sécurité et du web tel-que OWASP, Google et Facebook seront présents pour parler autour de la sécurité des systèmes d’information!

Plus d’info sur la page facebook de MCSC : Moroccan Cyber Security Challange

Marrakech: Ethical Security Challenge (JNS ESC)

Dans le même esprit des MCSC (JNS ESC) « Ethical Security Challenge », a pour premier but de tester les connaissances en matières d’Ethical Hacking des équipes venues de tout le Maroc, mais aussi et surtout de s’affronter dans une ambiance amicale.
Huit heures d’épreuves pendant lesquelles des casse-têtes de sécurité informatique sont mis en place que ce soit en réseau domestiques, en web, en applicatif, en failles physiques ou encore reverse engineering…
Les épreuves seront pour chaque catégorie du niveau basique jusqu’à haut niveau de technicité.
Ethical Security Challenge se déroulera entre le 20 et 21 avril 2012 à l’ENSA de Marrakech

Plus d’infos sur La page facebook de l’événement: JNS.ESC

Tanger: La troisième édition de la journée de sécurité informatique

Suite à la réussite des deux premières éditions de la journée, le club INFOSoft font suivre la manifestation par une troisième édition pour cette année « SPECIAL SECURITY EVENT », l’événement aura lieu le 21 Avril à l’FST de Tanger

Cette journée aura comme thème « la cybercriminalité et la confiance numérique au maroc » et sera marqué par la présence de professionnels dans le domaine de sécurité informatique tel-que Ali El Azzouzi, Directeur général de DataProtect et auteur du livre « cybercriminalité au Maroc ».

Page officiel de l’événement: Special Security Event (évènement de sécurité informatique) 2012

De mon coté, je suis très content de voir des événements autour de la sécurité informatique fleurir au Maroc, et je serai sans doute présent aux challenges MCSC pour vous faire un livetweet (suivez le hashtag #mcsc), je participerai également aux challenges à l’ENSA de Marrakech avec une équipe de fous-furieux de sécurité, j’espère que j’aurai suffisamment le temps pour vous faire un compte rendu des journées!

A très bientôt

Hacktivisme au Maroc, une forme de militantisme qui prend de l’ampleur?

Hacktivisme au Maroc« Un arrière plan noir, le drapeau marocain et la musique du hymne national jouée en arrière plan », c’est à ça que ressemble les pages d’accueil de plusieurs sites piratés par des pirates marocains, les motivations des attaquants diffèrent et sont souvent accompagnées de revendications ou protestations contre un fait, les acteurs du déface sont parfois des particuliers qui défendent une cause, des rassemblements ou mouvements qui prétendent « défendre les intérêts suprêmes du Royaume », parfois juste des malins qui aiment se démarquer faire parler d’eux.

Les hacktivistes marocains, leur réputation les précéde

Depuis 2006 les hacktivistes marocains en su faire parler d’eux et ont gagné de la notoriété en matière de cyber-activisme, selon Jeffrey Carr dans son livre Inside Cyber Warefare: Entre juin et nouvembre 2006 un groupe marocain intitulé « Team-evil » ont piraté plus de 8000 sites israéliens dont 171 sites gouvernementales et de grandes marques. Les pirates israéliens ont répondu à leur manière, le groupe « TEAM Good » ont piraté OMIHOST l’un des plus grands hébergeurs marocains à l’époque en défigurant les pages d’accueil de 250 sites internet marocains.

La même année a connu une vague de cyber-attaques contre le web danois, plus de 1000 sites danois ont été piratés pour protester contre la publication de caricatures offensives du prophète Mohammed selon zone-h.

En Mai 2009, des hacktivistes marocains, attaquent une 50ène de sites algériens ainsi que plusieurs sites du Polisario dont polisario-confidential.org et le site officiel de Tindouf (tindouf.org).

And suddenly Bouzebbal appears

L’année 2011 a été marquée par l’apparition d’ un collectif de hackers marocains qui se auto-proclament « défenseurs des intérêts suprêmes du Royaume », il s’agit d’une bande d’idiots qui s’intitulent « MoroccanKingdom » ou encore « قوات الرضع », euh non je voulais dire « قوات الردع المغربية « , qui défacent à tout va des sites internet de QATAR ainsi que des sites algériens en mettant parfois des messages haineux, les membres de ces groupes prétendent être des nationalistes marocains défendant la souveraineté du Maroc sur le Sahara..

Une véritable comédie qui manque d’éthique et qui a malheureusement su faire parler d’elle, les conséquences sont pourtant pesantes, et ceci rend les dimensions politiques, suite à ces incidents, plus compliquées. pirater un site Qatarien qui n’a rien à voir avec l’émission qui a été diffusée n’est pas une bonne forme de militantisme, c’est aux Media marocains d’être à la hauteur et défendre les valeurs de la société marocaine à l’échelle international.

Un terrain agréable et très amusant

La cyber-guère proclamée par les médias entre les hacktivistes marocains et ceux des autres pays arabes et nos confrères algériens n’est pas sensée, il faut plutôt dire que les adversaires ont trouvé un terrain agréable et bourrés de failles pour s’éclater, à ce jour le web marocain n’est pas à l’abri et a encore du chemin devant lui pour renforcer sa sécurité ,qui ne figure pas malheureusement parmi les priorités. Aujourd’hui avec les outils comme la distribution Linux BackTrack, trouver des sites vulnérables et défigurer leur page d’accueil ne demande pas des connaissances techniques assez poussées.

Je n’encourage pas le hacktivisme, mais j’ai toujours été fasciné par les actions qui défendent des causes ayant un impact global et qui laisse réfléchir (Anonymous par exemple), ce que font la majorité des pirates marocains fait partie du Random-Hacking et n’est en aucun cas du hacktivisme instructif, c’est des crimes qui font que des DSI risquent leurs job, des conneries qui mettent hors services des sites innocents et qui parfois nourrissent des familles, n’en soyons pas trop fiers :)

Bref, je serai curieux de savoir ce que vous pensez du Hacktivisme au Maroc

A très bientôt