Hacktivisme au Maroc, une forme de militantisme qui prend de l’ampleur?

Hacktivisme au Maroc« Un arrière plan noir, le drapeau marocain et la musique du hymne national jouée en arrière plan », c’est à ça que ressemble les pages d’accueil de plusieurs sites piratés par des pirates marocains, les motivations des attaquants diffèrent et sont souvent accompagnées de revendications ou protestations contre un fait, les acteurs du déface sont parfois des particuliers qui défendent une cause, des rassemblements ou mouvements qui prétendent « défendre les intérêts suprêmes du Royaume », parfois juste des malins qui aiment se démarquer faire parler d’eux.

Les hacktivistes marocains, leur réputation les précéde

Depuis 2006 les hacktivistes marocains en su faire parler d’eux et ont gagné de la notoriété en matière de cyber-activisme, selon Jeffrey Carr dans son livre Inside Cyber Warefare: Entre juin et nouvembre 2006 un groupe marocain intitulé « Team-evil » ont piraté plus de 8000 sites israéliens dont 171 sites gouvernementales et de grandes marques. Les pirates israéliens ont répondu à leur manière, le groupe « TEAM Good » ont piraté OMIHOST l’un des plus grands hébergeurs marocains à l’époque en défigurant les pages d’accueil de 250 sites internet marocains.

La même année a connu une vague de cyber-attaques contre le web danois, plus de 1000 sites danois ont été piratés pour protester contre la publication de caricatures offensives du prophète Mohammed selon zone-h.

En Mai 2009, des hacktivistes marocains, attaquent une 50ène de sites algériens ainsi que plusieurs sites du Polisario dont polisario-confidential.org et le site officiel de Tindouf (tindouf.org).

And suddenly Bouzebbal appears

L’année 2011 a été marquée par l’apparition d’ un collectif de hackers marocains qui se auto-proclament « défenseurs des intérêts suprêmes du Royaume », il s’agit d’une bande d’idiots qui s’intitulent « MoroccanKingdom » ou encore « قوات الرضع », euh non je voulais dire « قوات الردع المغربية « , qui défacent à tout va des sites internet de QATAR ainsi que des sites algériens en mettant parfois des messages haineux, les membres de ces groupes prétendent être des nationalistes marocains défendant la souveraineté du Maroc sur le Sahara..

Une véritable comédie qui manque d’éthique et qui a malheureusement su faire parler d’elle, les conséquences sont pourtant pesantes, et ceci rend les dimensions politiques, suite à ces incidents, plus compliquées. pirater un site Qatarien qui n’a rien à voir avec l’émission qui a été diffusée n’est pas une bonne forme de militantisme, c’est aux Media marocains d’être à la hauteur et défendre les valeurs de la société marocaine à l’échelle international.

Un terrain agréable et très amusant

La cyber-guère proclamée par les médias entre les hacktivistes marocains et ceux des autres pays arabes et nos confrères algériens n’est pas sensée, il faut plutôt dire que les adversaires ont trouvé un terrain agréable et bourrés de failles pour s’éclater, à ce jour le web marocain n’est pas à l’abri et a encore du chemin devant lui pour renforcer sa sécurité ,qui ne figure pas malheureusement parmi les priorités. Aujourd’hui avec les outils comme la distribution Linux BackTrack, trouver des sites vulnérables et défigurer leur page d’accueil ne demande pas des connaissances techniques assez poussées.

Je n’encourage pas le hacktivisme, mais j’ai toujours été fasciné par les actions qui défendent des causes ayant un impact global et qui laisse réfléchir (Anonymous par exemple), ce que font la majorité des pirates marocains fait partie du Random-Hacking et n’est en aucun cas du hacktivisme instructif, c’est des crimes qui font que des DSI risquent leurs job, des conneries qui mettent hors services des sites innocents et qui parfois nourrissent des familles, n’en soyons pas trop fiers :)

Bref, je serai curieux de savoir ce que vous pensez du Hacktivisme au Maroc

A très bientôt